Vendredi soir au CPB Ginguené...
Posté le 13/03/2017
En première partie de soirée les freepoules nous ont fait voyager dans le temps.

Quinze minutes seulement pour s’imprégner du pitch et voici les acteurs qui débarquent en l’an 2050 dans la cafétéria d’une base scientifique où leurs personnages vivent reclus.
Scène coupée en deux. L’action commence côté cour. Côté jardin, ils se retrouvent en 1973 dans un laboratoire de la base. Les 67 spectateurs ont apprécié des personnages attachants. Un inventeur un peu potache qui se considère supérieur aux autres. Une mentaliste un peu folle, amoureuse d’un ancien militaire qui a une fâcheuse tendance à l’autoritarisme. Une new human machiavélique qui souhaite prendre le pouvoir de la base, et la débrouillarde du groupe qui s’oppose aux fortes têtes. Certains n’en peuvent plus de vivre confinés avec les mêmes personnes, d’autres ne l’entendent pas de cette oreille. Ils découvriront que la solution provenait des recherches réalisées dans l'ancien laboratoire. Entre secrets et manipulations ils finissent enfin par sortir et découvrent des êtres bleus : les spectateurs en joie !


Deuxième partie, un match d’impro entre les « free ! » et les « poules! » scandés par le public pour les encourager. Rythme soutenu et suivi par l’arbitre qui ne ménage pas ses équipes. Des personnages plus farfelus les uns que les autres, des situations tordues. Une salle conquise avec 160 personnes sur la soirée à être venues célébrer l’improvisation au CPB Ginguené.


© Réalisation 2017 - Cercle Paul Bert Rennes