Les ados des Freepoules font leur cérémonie !
Posté le 06/03/2017
Les adolescents attendent derrière la porte, les petits profitent encore quelques instants de la pièce qui leur sert de salle de jeux. Les ateliers d'improvisation du CPB Ginguené se suivent le mercredi et ne se ressemblent pas, ou peu.

Le petit groupe hétéroclite, tant par les styles que par la pratique, reprend ses marques en début d'atelier. Ils ne se connaissaient pas tous en septembre, et pourtant, ils évoluent dans leur dialogue et dans l'espace, avec une aisance propre à leur personnalité et à ce qu'ils ont appris dans cet atelier. Ces adolescents de 14 à 17 ans vont présenter une pièce d'improvisation lors du festival Quartiers en Scène : les Cond'Or 2017.

Pour certains, ce seront les premiers pas sur une scène, en dehors du noyau de l'atelier. La tension est palpable dans les dialogues de quelques uns alors que d'autres sont à l'aise dans leurs baskets. A les regarder, c'est leur moment. Ils se libèrent, et cela dès les exercices d'échauffement. Plusieurs exercices se suivent, notamment un lancer de balles invisibles qui très vite disparaissent dans l'air, avant la véritable confrontation. Pour le spectateur, il est plaisant de voir ces jeunes différents évoluer et créer. Les timidités s'effacent, les uns s'affirment tandis que les autres prennent des chemins imaginaires où la réflexion est mise à l'épreuve. C'est du direct, de l'inédit. Les jeunes prennent les consignes et les transcendent, tout en gardant le contact verbal et physique avec leur partenaire d'impro.

Pour eux, c'est un moment pour se lâcher et un lieu d'apprentissage. Pour être capable de réaliser une bonne improvisation, l'imagination n'est pas le seul atout, être à l'écoute et faire confiance à l'autre, ainsi qu'à soi-même est primordial.

Photo : Les ados des freepoules en plein exercice


© Réalisation 2017 - Cercle Paul Bert Rennes